Tags
Gnosis | Samael Aun Weor | France | A qui s'adresse la Gnosis?
La Gnosis en tant que PHILOSOPHIE ETERNELLE ET UNIVERSELLE s’adresse à la Conscience de chaque être humain, ici et maintenant.
souffrance, gnosis, conscience, ignorance
15473
single,single-post,postid-15473,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.3.1,vc_responsive
4

16 May A qui s’adresse la Gnosis?

La Gnosis en tant que PHILOSOPHIE ETERNELLE ET UNIVERSELLE s’adresse à la Conscience de chaque être humain, ici et maintenant.

Le V.M. SAMAËL AUN WEOR insiste dans tous ses ouvrages, sur la nécessité de s’auto-connaître, non par des théories, mais bien par des pratiques spécifiques qui amènent un vécu personnel et profond des Grandes vérités Cosmiques : « Ô, HOMME, CONNAIS-TOI TOI-MÊME ET TU CONNAITRAS L’UNIVERS ET LES DIEUX » .

Toutes les souffrances que l’homme peut éprouver sur la surface de la Planète ont une origine commune : L’IGNORANCE. Nos sociétés actuelles ont tendance à vouer un culte à la science mais « Science sans Conscience n’est que ruine de l’Âme » disait déjà au Moyen Âge François Rabelais. Alors nous demandons : – Où est la Science qui va activer, qui va développer notre Conscience ? Car la Science progresse sans doute dans la découverte des phénomènes extérieurs mais l’homme se connaît-il mieux lui-même pour autant ?

La Société à laquelle nous appartenons est composée de nos semblables et de nous-mêmes: Pouvons-nous participer à son amélioration ?

La souffrance de la Planète nous touche autant que celle des êtres humains et de toutes les créatures … Pouvons-nous réduire ces souffrances ?

Que sommes-nous venus faire sur Terre ? Pouvons-nous le savoir ? Comment pouvons-nous le savoir ? quel est notre vrai destin ?

Nous naissons, nous mourons. Comment comprendre ces phénomènes mystérieux ?

Nous vivons parfois des phénomènes troublants qui n’appartiennent pas au monde physique. Faisons-nous vraiment, sans le vouloir des expériences réelles d’autres dimensions ?

Nous pressentons que le moment de notre naissance est déterminant pour le reste de toute notre existence. Notre destin serait-il modifiable?

Certains lieux, certaines personnes, certaines langues étrangères nous semblent familiers. Pouvons-nous savoir -en toute certitude- que nous avons vécu des existences antérieures à celle-ci ?

Nous voulons être utiles à nos contemporains. Pouvons-nous apprendre à leur venir en aide ?

La Science de la Conscience nous redonne le bon sens, elle fait de nous des êtres profondément intelligents, profondément aimants de toutes les créatures. En conséquence, elle permet à notre condition humaine de devenir le creuset de la plus haute noblesse de Cœur et d’Esprit.